Téléchargez la version PDF

Ci-dessous un aperçu du PDF.


1- Donner à chacun la liberté de choisir et la capacité à construire son parcours ?

La liberté d’accès et de négociation des personnes, les obligations et la labellisation des acteurs de la chaine des services n’implique pas obligatoirement que le système soit plus juste ni plus pertinent. Le risque est de faire “plus” la même chose.

Suivant l’objectif visé, les intermédiaires peuvent avoir deux fonctions :

  • une fonction de filtre dans une optique diagnostic/ validation /prescription. La personne n’a pas le pouvoir. Heureusement, cette vision tend à disparaitre.
  • une fonction d’intermédiation pour aider les personnes à faire des choix éclairés. Cela pour mener à une liberté effective de la personne et non plus à une seule liberté formelle.

… lire l’article PDF

2- Renforcer l’accompagnement des personnes ? Des pistes de réflexion et de travail

  • Repenser la finalité et la posture de l’accompagnement dans une logique de facilitation
  • Remettre les capabilités au cœur de l’action publique
  • Penser l’accompagnement en système et interaction, dans une chaîne de valeur
  • Penser l’accompagnement  comme
    • une ingénierie de processus
    • une rencontre, dans ce qu’elle a d’inédit et d’irremplaçable
    • une aide à la construction de sens
    • un levier de solidarité
  • Penser l’évaluation dans une logique d’investissement social, de prévention

Références : liens et bibliographie