Un article d’André Chauvet publié sur le site de l’EPALE.
Cet article est la suite de l’article “Reconstruire un lien avec le public jeune dit  invisible“.

Si les incitations à la participation active de la jeunesse sont consensuelles, elles révèlent aussi des paradoxes. De quoi parle t-on vraiment ?

Lire l’article sur le site de l’EPALE

Sommaire :

  • Participation active et défiance
  • Personne partie prenante, co-construction : de quoi parle-t-on ?
  • Les ambiguïtés et paradoxes des politiques publiques
  • Des illustrations nécessaires

EPALE Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en EuropeEPALE Plateforme électronique pour l’éducation et la formation des adultes en Europe